2 mars 2016

2 mars 2016

Flânerie à Madrid [des endroits insolites] - [Espagne]


La meilleure façon de découvrir une ville est de la parcourir à pieds, en flânant. Madrid regorge d'endroits insolites. Cette capitale, la plus haute d'Europe (646 m), en effet peut faire soudain rejaillir l' Egypte antique en son sein, au travers d'un magnifique temple dédié au dieu Amon, connu aussi sous le nom de ou Râ [la principale divinité égyptienne].


Ce magnifique monument qui se trouve dans le centre de Madrid se situait à ses origines au sud de l'Egypte. Ce temple de Débod fut cédé à l'Espagne par l'Egypte en guise de remerciement pour leur aide de sauvegarde de monuments en péril, tels ceux de Philae et d'Abou Simbel, lors la construction du barrage d'Assouan.


Et au détour d'une belle et grande place, trônent les statues en bronze de Don Quichotte et son fidèle écuyer Sancho Panza, sous l’œil bienveillant de Miguel de Cervantès[1547-1616]. Les aventures de Don Quichotte de la Manche retracent les voyages picaresques d'un chevalier errant, rêveur, féru de romans de chevalerie et de son fidèle écuyer, croyant voir des ennemis partout : des moulins à vent devenant par exemple des géants à longs bras à combattre... Cervantès en fit un héros idéaliste envers et contre tout, sympathique dans sa "folie"...


La porte d'Alcalà, érigée en arc de triomphe, est l'un des monuments les plus connus de Madrid. Elle fut construite entre 1769 et 1778 sous le roi Charles III (1716-1788).


En face du célèbre musée de Prado se trouve l'église de Saint-Jérôme-le-Royal, magnifiquement ciselée, un ancien monastère connu aussi sous le nom de Los Jeronimos . Ce monastère fut un des monastères madrilènes les plus importants de l'ordre de Saint-Jérôme (Hiéronymites) tel que celui de Belém au Portugal. Il fut construit fin du 15ème siècle.

               Statue du peintre Goya devant le musée de Prado                                     Le banquet dans le bois (1843) Nastagio degli Onesti                                    
Effectivement, il y des musées incontournables, tel le Prado, l'un des musées les plus visités en Espagne. Outre les collections espagnoles, de Vélasquez , Le Greco, Goya etc.. on peut aussi y admirer des tableaux du peintre italien Botticelli [1445-1510].


                Dans le couloir du musée d'Art Reina Sofia                                         Fernand Léger [Nature morte à la lampe] 1914

Puis, le meilleur pour la fin, le Musée National Centre d'Art Reina Sofía, à ne pas louper si on apprécie l'art contemporain du début du 20 ème siècle à nos jours.... On peut y voir des œuvres de Picasso et surtout son célèbre Guernica (1937), un œuvre immense (3,49 m x 7,76 m) en noir, gris et blanc mais aussi les œuvres de Dali, Miro, LégerKandinsky,... Un vrai régal pour les pupilles.

Jardin du Musée Reina Sofia
Et en attendant d'autres jardins... ce joyau de Calder, peintre et sculpteur américain, un immense mobile reconnaissable à ses formes et couleurs vives...


Garde toujours dans ta main la main de l'enfant que tu as été... [Miguel de Cervantès]









Publié par Ranjiva

Quelques traces