29 juin 2015

29 juin 2015

Terre de légendes, de traditions et de multiples beautés [La Martinique]


Quand on évoque les îles tropicales, une vision s'impose : la mer, les plages au sable blanc bordées de cocotiers et de bateaux amarrés...


Certes la mer est l'atout majeur de la Martinique, surtout celle des Caraïbes qui est connue pour son calme et sa douceur. L'île est bordée à l'ouest par la Mer des Caraïbes et à l'est par l'Océan Atlantique.


L'île n'en est pas moins d'une grande variété : elle offre de belles montagnes, des forêts tropicales, des petites baies le long de la côte Ouest et évidemment des belles plages au sable blanc.
Cette petite île d'une superficie de 1080 km2 -500 fois moins que l'île de Madagascar- très verdoyante avec ses différents paysages, a été peuplée au 4ème siècle avant notre ère par les Arawaks, peuple venu de Venezuela, puis par les "Cariba" - d'où Caraïbes- vers 1200, population amérindienne dont les femmes parlaient une autre langue (d'où la légende de l'île mythique peuplée d'Amazones).


Au temps des conquêtes de l'île, le nom indien Iouanacera ou Juacacaéra "l'île aux femmes" ou "l'île aux iguanes", lui a été attribué par ses habitants. Lors de ses premiers voyages Christophe Colomb (1451-1506) ne s'y arrêta pas, l'île avait la réputation d'abriter un peuple de guerrières (les amazones), et surtout infestée de serpents. Ce n'est que lors de son 4ème voyage qu'il aborda la côte par la façade caraïbes (15 juin 1502) car l'île avait aussi la réputation que l'or y abonde. Christophe Colomb, peu intéressé par l'île laissa la Martinique aux Français et aux Anglais. En 1658, ce fut le massacre des Caraïbes par les nouveaux occupants.


Dans la mythologie grecque, les Amazones étaient les filles du dieu guerrier Arès et de la nymphe Harmonie. Peuple exclusivement composé de femmes excellant dans la chasse et l'art de la guerre, reconnues pour leur bravoure et leur courage, des nombreux héros dans la mythologie grecque les défient : un des défis d'Héraclès dans ses douze travaux était de s'emparer de la ceinture de la reine des Amazones. Les Amazones prirent part à la guerre de Troie aux côtés des troyens, leur reine Penthésilée fut tuée par Achille qui tomba éperdument amoureux d'elle au moment où elle succombait. Les Amazones ne laissèrent personne indifférent. Selon la légende elles se firent couper le sein droit pour mieux manier l'arc et le javelot d'où leur nom "Amazone" "celle qui n'a qu'un sein". Les amazones ont plusieurs mythes entre autres celle que la cité d'Ephèse fut fondée par la reine des Amazones.


Terre de légendes et de traditions, quel que soit son nom d'origine (Madinina, Madiana, Juacacaéra Martino, Martinica etc... l'île de la Martinique est un havre de multiples beautés...


Chaque fois que nous contemplons la mer,
c'est toujours la première.
Avec cet étonnement que laissent
Les choses élémentaires...






Publié par Ranjiva

Quelques traces