3 avril 2015

3 avril 2015

Sur le Lot... Saint-Cirq-Lapopie et un surréaliste [André Breton]


Une balade sur le Lot dépayse toujours : ses méandres sont si variées qu'on ne se lasse pas de goûter à sa douceur...


Des beaux paysages pittoresques s'offrent à nos yeux le long des rives, et soudain, déposé là, délicatement entre ciel et eau, entre pierre et lumière, au sommet d'une muraille de plus de 100 mètres de haut : Saint-Cirq-Lapopie, magnifique village médiéval.


Saint-Cirq-Lapopie se trouve dans le département de Lot dans le Midi-Pyrénées en Quercy, à 80 km de Penne d'Agenais. Classé parmi les plus beaux villages de France, il a su attirer les artistes par sa beauté insolite...


Le poète et écrivain André Breton (1896-1966), voyageur impénitent qui se déclara "citoyen du monde", tomba sous les charmes de ce village pittoresque qui surplombe le Lot. Il déclara même: "j'ai cessé de me désirer ailleurs".



"C’est au terme de la promenade en voiture qui consacrait, en juin 1950, l’ouverture de la première route mondiale -seule route de l’espoir- que Saint-Cirq embrasée aux feux de Bengale m’est apparue comme une rose impossible dans la nuit"...."Par-delà d’autres sites - d’Amérique, d’Europe- Saint-Cirq-Lapopie a disposé sur moi du seul enchantement : celui qui fixe à tout jamais. J’ai cessé de me désirer ailleurs". André Breton


Le poète y passa tous ses étés pendant 15 ans, et ce jusqu'à la fin de sa vie. Il y accueillit divers artistes, dont le photographe Cartier-Bresson (1908-2004).


André Breton, chef de file des surréalistes, a écrit en 1924 "le manifeste du surréalisme". Le surréalisme, ce mouvement artistique étendu à toutes disciplines -poésie, peinture, sculpture, littérature, cinéma- a fait son apparition en France après la première guerre mondiale. A l'ordre et aux conventions établies, ce mouvement y oppose un esprit de libération, et la puissance créatrice issue du rêve est à l'honneur ainsi que l'instinct. Paul Eluard (1895-1952), Louis Aragon (1897-1982), Antonin Artaud (1896-1948) poètes français furent les premiers à rejoindre le mouvement, René Char faisait partie du mouvement pendant 5 ans (1929-1934). Les surréalistes se réclamaient pour la plupart de RimbaudMagritte (1898-1967) rejoignit le mouvement en 1927 et Joan Miró fut l'un des représentants du surréalisme, avec sa peinture capable de nous transporter dans ses rêves. Selon André Breton : "le surréalisme est un automatisme psychique pur par lequel on se propose d'exprimer soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale" Ce mouvement a souvent été perçu comme élitiste car n'est pas accessible ni compréhensible de prime abord : il fait avant tout appel à l’inconscient...


Cette nuit me plaisait. Les choses grandissent la nuit, mon imagination ouvre ses portes, les idées préconçues s'évanouissent, on cherche parfois le paradis aux mauvais endroits. 
Alors qu'on l'a à ses pieds. Bob Dylan








Publié par Ranjiva

Quelques traces

*Photos prises en août 2014