14 juin 2008

14 juin 2008

René Char (feuillets d'Hypnos)


René char est né à l’Isle-sur-la-Sorgue en 1907.
Ce village de Vaucluse, sa rivière la Sorgue, sa vallée, ses habitants seront au cœur de l’œuvre du poète.
Le poète ne quittera guère ce lieu où il vivra loin des mondanités mais c’est à Paris qu’il meurt en 1988.
René Char s'est consacré à la poésie qu’il définissait comme la parole du plus haut silence.
Composé de poèmes-instants ou de poèmes-traces, ce recueil de formes fugitives  donnera matière  à un journal, qui devint par la suite en 1946 les "Feuillets d’Hypnos".

[Hypnos saisit l'hiver et le vêtit de granit. L'hiver se fit sommeil 
et Hypnos devint feu. La suite appartient aux hommes]


Les Feuillets d'Hypnos sont ensuite parus dans le recueil Fureur et mystère.
Hypnos , fils de la nuit et frère jumeau de Thanatos dans la mythologie grecque est pour René char le nom d’un personnage imaginaire qui est l'auteur des feuillets.

René Char était un combattant de la résistance mais aussi un poète.
Feuillets d’Hypnos est une suite de 237 réflexions , méditations, maximes, anecdotes, souvenirs, ébauches de poèmes, extraits de lettres .... consignés entre 1941 et 1944.
[Je me fais violence pour conserver, malgré mon humeur, ma voix d'encre. Aussi est-ce d'une plume à bec de bélier, sans cesse étreinte, sans cesse rallumée, ramassée, tendue et d'une haleine, que j'écris ceci, que j'oublie cela. Automate de la vanité. Sincèrement non. Nécessité de contrôler l'évidence, de la faire créature] René Char

* Photo prise à Cazes-Mondenard (Quercy blanc)

* Suite quelques citations de Char

* Suite Coucher de soleil à San Simeon