17 avril 2013

17 avril 2013

La Seine : ses rives et quelques ponts insolites [Paris]


Le long de la Seine, en balade sur une péniche, on pourrait imaginer le Paris de jadis.  Les parisiens autrefois se baignèrent dans la Seine, et ce n’est qu’en 1923 qu’un arrêté préfectoral y interdit la baignade pour des raisons d’hygiène. En voyant ces péniches et ces bateaux-mouches, le long  de la Seine, on aurait dû mal à imaginer qu’au début du 20ème siècle, les chevaux venaient s’y abreuver. En 1860, Baudelaire dans son poème le Cygne déclama déjà : "Le vieux Paris n’est plus (la forme d’une ville change plus vite hélas que le cœur d’un mortel)".


Pont Alexandre III
Et le pont Alexandre III, construit en 1897, inauguré pour l’exposition universelle de Paris (1900) pourrait bien décrire à lui-seul toute cette lignée de pensée. En effet, ce pont est le plus décoré et le plus chargé en symboles mythologiques.



Ce sont les nymphes qui sont les plus représentées sur ce pont : les nymphes de la Seine et les nymphes de la Neva (fleuve russe).  Le pont Alexandre III fut  à l'origine symbole de l’amitié franco-russe.
Parmi les néréides (les nymphes marines) Thétis, la mère d’Achille fut la plus célèbre et parmi les naïades (les nymphes des fleuves, des lacs...), la palme revient à Daphné. Fille du fleuve Pénée, convoitée par l'illustre Apollon (dieu des arts et de la beauté et de la lumière...) elle préféra se transformer en laurier plutôt que répondre aux avances du dieu solaire. En hommage à sa bien-aimée, perdue à tout jamais, il consacra "le laurier", plante de son culte, ce qui témoigne bien que les Dieux antiques sont aussi capables d’être bon joueur...  Depuis, les couronnes de laurier furent décernées en victoire des tournois musicaux qui se disputaient en son honneur...
                                                                                           

                               Le pont neuf                                                    Le pont des invalides 

D’autres ponts aussi sont magnifiquement mis en valeur,  tels que Le pont neuf avec la statue d’Henri IV et ses mascarons, le pont des invalides avec ses statues de la victoire terrestre et marine qui pourraient faire penser à  la déesse Niké  (déesse de la Victoire et messager de Zeus) et le pont d’Iéna avec son bas-relief d’Aigle royal (attribut de Zeus). Symbole de la force divine, l'aigle devient l’emblème impérial de César, de l’empire chrétien médiéval, de Napoléon etc...                                                            

                          Le Pont des Invalides                                                Le Pont d'Iéna

Classé au monument historique depuis 1975, le pont d’Iéna, construit entre 1808 et 1814 symbolise la victoire remportée par Napoléon (1769 –1821) lors de la bataille d’Iéna (1806).

Le pont Bir-Hakeim
Le pont Bir-Hakeim est le pont le plus célèbre... cinématographiquement, c’est un pont à deux étages, le premier pour les voitures et les piétons et le viaduc au-dessus pour le métro.  En effet de nombreux scènes de films y ont été tournés et récemment le film de Christopher Nolan Inception, avec sa scène de rêves avec Leonardo Dicaprio et Marion Cotillard. Le pont Bir-Hakeim est aussi très apprécié des photographes amateurs et professionnels, de par sa vue dégagée sur la Tour Eiffel


Aussi bien les rives, que les ponts,  la Seine nous offre un spectacle inattendu et plein de charme...


Voguer suffit...
Bateau de jour... Bateau de nuit....
Voguer suffit... 




Publié par Ranjiva

Quelques traces