11 juillet 2011

11 juillet 2011

Des lys jaunes et orangés


Quand on aime les fleurs, elles sont toutes magnifiques. On est fasciné par leur forme, leur couleur, leur diversité, leur simplicité éblouissante mais on a toujours une préférence...
La mienne va aux Lys.
Le lys blanc est magnifique certes mais le jaune-orangé l'emporte par la vivacité de sa couleur qui se décline du jaune vers les teintes plus ou moins orangées ainsi que par la délicatesse de ses pétales. Un contraste assez saisissant.
Le hasard fait bien les choses: j'ai aimé les lys avant de savoir l'étymologie de mon prénom qui veut dire en hébreu "la grâce du Lys".
Ses pétales délicats, la forme de la fleur, ses origines mythologiques
grecques, égyptiennes m'ont toujours séduite.
Rimbaud en parle si bien dans sa vision d'Ophélie : " Et le Poète dit qu'aux rayons des étoiles, Tu viens chercher la nuit les fleurs que tu cueillis, et qu'il a vu sur l'eau la blanche Ophélie, flotter comme un grand Lys".



Les roses étaient souvent mises à l'honneur par les écrivains et les poètes surtout Rilke mais les lys l'ont été tout autant, les grecs considéraient cette fleur comme la fleur des fleurs car elle est l'emblème de la création universelle. Je les trouve vraiment sublimes.



Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins;

Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes!
Baudelaire (Elévation)








* Suite Les lys dans la mythologie égyptienne

* Suite Fleurs couleurs vives