8 novembre 2017

8 novembre 2017

Sur la belle place Stanislas... un jardin éphémère... [Nancy] [La Lorraine]


Chaque année depuis 14 ans, à l'automne pendant 1 mois, sur la majestueuse place Stanislas à Nancy s'érige un jardin éphémère...


La place Stanislas devient piétonne en 2005, et depuis,l'esplanade se pare chaque année [après une interruption de 2 ans] d'un jardin verdoyant à ciel ouvert....


En lien avec l'actualité, chaque année une thématique s'impose... Et cette année, le jardin éphémère s'articule autour de la forêt, et est baptisé "Place à l'arbre"...


Ce 14ème jardin éphémère fait la part belle aux arbres, pour nous sensibiliser sur le rôle économique et écologique des arbres... et sur la nécessité de préserver la biodiversité des forêts.


Sur 3500 m2 de pavés ont été dressés cette année, 214 arbres et 12 scènes végétales sur la place Stanislas.

La Fontaine Neptune
Cette superbe place majestueuse, où trône au milieu la statue de Stanislas Leszczynski [1677-1766] roi de Pologne et Duc de Lorraine, est parsemée de fontaines, de grilles dorées, et de superbes sculptures...Elle est classée au patrimoine de l'Unesco.


En hommage à Louis XV, [1710-1774)] roi de France mais aussi son gendre, dans la plus grande  tradition des places royales, Stanislas Leszczynski a fait concevoir en 1751 cette place magistrale fermée par des grilles aux armoiries de la couronne de France. Sur cette place se trouvent l'hôtel de ville, l'Opéra, le musée des Beaux-arts, des bâtiments aux éléments décoratifs.


Baptisée place royale, puisque dédiée au roi, il allait de soi que la statue représente Louis XV... Pendant la révolution française, la statue a été détruite [1792] et la place rebaptisée place du peuple. Ce n'est qu'en 1831 que la statue de Stanislas Leszczynski fut érigée et que la place prenne le nom qu'on lui connaît aujourd'hui.


Considérée comme l'un des joyaux de la ville, en jonction entre la vieille et nouvelle ville, la place que les nancéiens surnomment "Place Stan" est un lieu incontournable, de nombreux événements culturels, tel que ce jardin éphémère, s'y déroulent.

Le parc de la pépinière [La pépinière]
L’automne est un second printemps
où chaque feuille est une fleur
Albert Camus










Publié par Ranjiva

Quelques traces


*Photos prises en octobre 2017

Lien : La Lorraine 


















Lire la suite...»

16 octobre 2017

16 octobre 2017

Jolis Asters... [Fleurs d'Automne]


D'ici que l'été soit totalement oublié et que l'automne s'installe à sa manière, admirons ces jolis asters, fleurs de fin de saison... fleurs de l'automne...


En effet, ces vivaces reines de l'automne continuent de nous ravir tandis que tout doucement bon nombre de fleurs commencent à faiblir...


Ces jolies fleurs, en raison de leur forme, tirent leur nom du grec Aster qui signifie étoile...


Selon la légende l'Aster serait né des larmes de la déesse Astrée en voyant la terre rongée par tous les maux qui y sévissent...


Fille de Zeus et de Thémis qui personnifie la loi divine, Astrée déesse de la justice vivait sur terre parmi les humains jusqu'à l'âge de fer selon la légende .. Et quand les humains commencèrent à se pervertir, elle décida de se retirer du monde des humains. Transformée en étoile, Astrée a été placée dans le ciel par Zeus sous le nom de Virgo...

Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins










Publié par Ranjiva

Quelques traces




Lire la suite...»

29 septembre 2017

29 septembre 2017

Balade le long de la côte de jade [Préfailles] [Loire Atlantique]


Se promener le long de la côte et découvrir à Préfailles un rocher en forme d'éléphant, les pieds dans l'eau à marée haute, est un des attraits de cette balade sur le sentier de douaniers...


Cette imposante masse de granit en forme d'éléphant bravant la marée est un chef-d’œuvre de la nature. C'est un des emblèmes de Préfailles.


A marée basse, bon nombre de personnes aiment être tout près pour toucher, contourner, admirer cette curiosité de la nature...


Et l'autre attrait, et non des moindres, est d'aborder Préfailles et ses magnifiques et pittoresques paysages sous un angle artistique ... en empruntant le "circuit des peintres"


Le long de la balade, on peut admirer des œuvres représentant le lieu, les paysages etc..


Des pupitres avec la reproduction des peintures réalisées aux 19ème et 20ème siècle jalonnent le long du sentier...


Préfailles est une petite station balnéaire se trouvant à une dizaine de km de Pornic.


Sur ces 13 km de côtes pittoresques, chaque recoin offre de paysages magnifiques.


Des cabanons sur pilotis pour la pêche ajoutent un plus au charme littoral...Cette côte sauvage mérite le détour et donne envie d'y revenir...


Recueillir le grain des heures
Étreindre l'étincelle
Ravir un paysage
[Andrée Chedid]







Publié par Ranjiva

Quelques traces


*Photos prises en Août 2017


Lire la suite...»

15 septembre 2017

15 septembre 2017

Pornic, son vieux port, son château... Le charme du littoral [Loire Atlantique]


Nichée au fond de sa crique, bien abritée, Pornic est une petite station balnéaire très appréciée située sur le littoral océanique de la côte de Jade.


Dès le début du 19ème siècle, ce fut un lieu de villégiature de nombreux artistes grâce à sa station thermale et la bonne réputation de ses eaux.


Séduits par beauté du lieu, des peintres renommées tel Renoir, Caillebotte y plantèrent leur chevalet


Pornic rayonne sur un littoral de 15 km, avec ses criques, ses belles côtes et ses magnifiques villas en bord de mer.


Même sous la brume, sous la pluie, Pornic garde ses attraits....


A l'entrée du port, un château fort, symbole de la ville construit au moyen-âge surplombe la mer.


Ce château est connu sous le nom de Château de Barbe bleue à cause de Gilles de Rais [1405-1440], propriétaire du château au 15ème siècle qui fut condamné pour des crimes atroces. Il fut exécuté après avoir été accusé d'avoir assassiné plusieurs personnes. Selon la légende, le conte de Perrault -Barbe bleue-, paru en 1697, fut inspiré par Henri VIII Tudor |1509-1547] roi d'Angleterre qui a eu six femmes dont deux furent répudiées, deux autres décapitées. Une seule survivra au terrible roi, tout comme dans le conte de Charles Perrault [1628-1703]


Ce château édifié sur un rocher, fut construit au 10ème siècle pour défendre le port de Pornic. Il fut inscrit au titre des monuments historiques en 1986, il se visite pendant les journées européennes du patrimoine


Pornic se trouve à 48 km de Guérande, historiquement rattachée à la Bretagne, cette station balnéaire entre mer en campagne a su conserver son charme d'antan.


Le temps hésite
Puis se retire
Laissant l'oubli nous absorber.
Andrée Chedid [Par-delà les mots]









Publié par Ranjiva

Quelques traces




Lire la suite...»

4 septembre 2017

4 septembre 2017

Revoir l'étang des nymphéas... [Jardin de Monet] [Giverny - Normandie]


Retourner à Giverny, juste pour revoir le bassin aux nymphéas, et voir refleurir ces nénuphars chers à Claude Monet ... quel ravissement !


A chaque saison, ce jardin de Monet a son charme, il n'est jamais tout à fait le même ni tout à fait un autre .... D'emblée on sait qu'on est dans le jardin de Monet.


A chaque saison, ses fleurs... palette impressionnante d'iris au printemps, des fleurs qui durent en automne, et en été une touche de couleurs plus chaude apparaît...


Mais le plus impressionnant en été ce sont les nymphéas de toutes les couleurs, qui tapissent le bassin...


Cet étang aux nymphéas qui semble en désordre permanent nécessite un entretien quotidien ; un jardinier s'y attelle tous les matins pour élaguer, enlever les feuilles mortes, entretenir les nymphéas et faire en sorte qu'on puisse admirer les reflets des nuages sur l'eau. Le peintre était fasciné par ces reflets et faisait déjà en sorte que le bassin soit aménagé par un jardinier... Et on le comprend...


Le peintre restait pendant des heures pour admirer ses nymphéas... En 1897 commença l'obsession de Monet pour ses fleurs majestueuses...


C'est à partir d'une barque, pour mieux s'immerger dans l'espace qu'il voulait décrire, qu'il peignait les nymphéas et les reflets dans l'eau.


30 ans ont passé entre les premières séries de nymphéas et l'installation des grands panneaux de tableaux de nymphéas au musée de l'Orangerie en 1927.


Tout est harmonie dans ce jardin de Monet... Une vraie symphonie de couleurs qui donne envie de revenir à chaque saison.


Je cours après une tranche de couleur... Claude Monet










Publié par Ranjiva

Quelques traces


*Photos prises en juillet 2017


Lire la suite...»