11 mai 2015

11 mai 2015

Belles îles ioniennes [Paxi] , ses beautés naturelles et ses légendes


Ces petites îles au sud de Corfou, Paxos et Antipaxos, très verdoyantes, avec une mer aux couleurs époustouflantes (bleu-vert et bleu foncé), aux belles plages et aux nombreuses grottes, méritent bien le détour ; d'une part pour la beauté de la Nature et d'autre part, pour les mythes et légendes qui y ont pris naissance...


Il y est fait référence à Poséidon le dieu de la Mer mais aussi au dieu Pan. C'est ainsi au large de Paxos que l'historien Plutarque (46 après J.C - 125) situait sous Tibère empereur romain (42 avant J.C - 37 après J.C) l'histoire du capitaine égyptien d'un bateau qui entendit une voix lui annonçant la mort du dieu Pan. Certains prétendent que cette annonce sonne la fin du monde antique ... Les oracles ont cessé...


Pan est le dieu de la Nature, des forêts, des bergers et des troupeaux. Fils d'Hermès et d'une nymphe selon Hérodote et Homère ou bien fils de Zeus lui-même et de Callisto la plus belle des nymphes selon d'autres, ce Dieu mi-homme mi-bouc vivait dans les montagnes boisées, les cavernes et tous les endroits sauvages. Ses cris et ses apparitions provoquaient une peur terrible (d'où panique). Il possède l'art de la divination qu'il a enseigné à Apollon.


Dieu joyeux aux ardeurs insatiables, il multiplia les conquêtes, et tomba amoureux de la nymphe des bois Syrinx. Malheureusement, cette dernière préféra se changer en roseau plutôt que de céder à ses avances. Dépité, en souvenir de celle qu’il aimait et qu'il avait perdue, Pan coupa alors le roseau en plusieurs morceaux de longueurs inégales qu'il joignit avec de la cire. C'est ainsi que fût inventé la flûte de Pan, également appelée Syrinx, depuis devenue l'instrument attitré des bergers.


Antipaxos et Paxos sont deux petites îles qui feraient pâlir une carte postale. L'eau y est d'une telle clarté sous les grottes à l'abri du soleil, qu'elle en devient bleu foncé. Et les poissons y abondent...


Les Grecs désignent ces deux magnifiques îles ioniennes sous le nom de Paxi

Qu’importe ! Ici tout berce, et rassure, et caresse.
Une ineffable paix monte et descend sans cesse
Du bleu profond de l’âme au bleu profond des mers.
Victor Hugo [Promenades dans les rochers]








Publié par Ranjiva

Quelques traces


*Photos prises en mai 2014