5 décembre 2014

5 décembre 2014

Sète la singulière, ses canaux, son étang et la Méditerranée


Sillonnée par plusieurs canaux, entourée par la Méditerranée au sud et l'étang de Thau au nord, la ville de Sète est une ville pleine de charmes qui ne peut que nous faire attester le surnom d'île singulière que lui donna Paul Valéry, poète français (1871-1945).


Sète est une ville portuaire et balnéaire située au sud de la France dans la région du Languedoc-Roussillon.


La ville est dotée d'un port magnifique qui fut créé en 1666 sous Louis XIV (1638-1715). Il fut créé en même temps que le canal de midi en vue d'un débouché maritime. Appelée aussi "Venise de Languedoc, Sète rejoint l'étang de Thau par ses nombreux canaux.


L'étang de Thau, véritable "mer intérieur" est une lagune de 20km de long et 7km de large. Il sert de liaison entre les canaux à Sète et celui du Canal du Midi. Le port de Sète fut construit en même temps que le canal de Midi qui relie Toulouse à Sète


En revenant de l'étang de Thau, on passe sous un pont ferroviaire à bascule. Avec un peu de chance, on peut même assister à sa levée, spectacle impressionnant et magnifique. Les manœuvres de levée du pont ont lieu trois fois par jour pour permettre le passage des grands bateaux .


Cet ouvrage (le pont Maréchal Foch construction en 1852) est le seul pont de ce type encore en service en France pour des axes ferroviaires importants (l'axe obligé entre Narbonne et Montpellier).


Outre Paul Valéry qui avait une passion pour sa ville : "je suis né dans un de ces lieux où j'aurai aimé de naître", on compte aussi parmi les enfants du pays et d'adoption Georges Brassens poète auteur-compositeur interprète (1921-1981), Agnès Varda réalisatrice et cinéaste et Soulages peintre contemporain de l'art abstrait, qui en fit sa ville d'adoption depuis 40 ans.


Autre attrait de Sète que ses canaux, son étang, sa mer et ses plages, ce sont ses tournois de joutes qui se déroulent de juin en septembre sur les canaux au centre de la ville. Vêtu de blanc avec bouclier rouge ou bleu, le jouteur se tient à l’extrémité haute, sur la plate forme de la barque armé de lance et de bouclier, la barque propulsé par les rameurs. Le but consiste à faire tomber l'adversaire dans l'eau.


Ni vu, ni connu
Hasard ou génie
A peine venu
la tâche est fini
Paul Valéry (Le Sylphe)






Publié par Ranjiva

Quelques traces


*Photos prises en août 2013