23 juin 2014

23 juin 2014

L'éblouissant callistemon rouge pour saluer l'été...


Remarquable par la couleur de ses fleurs, le callistemon, arbuste de la même famille que l'eucalyptus (myrtacées), d'origine australien pour la plupart des espèces est tout simplement magnifique dans sa singularité et sa simplicité.


En épis, -en forme de goupillons d'où l'origine du surnom de l'arbuste "rince-bouteilles"-, ses fleurs sont abondantes et pimpantes.


Les fleurs de Callistemon sont "majoritairement" rouges flamboyants comme le callistemon citrinus et le callistemon phoeniceus mais il existe toutefois d'autres teintes : jaune vif, rose etc..


Il tire son nom du grec Kallos (beauté) et Stemon (étamine). La variété callistemon phoeniceus tire son nom spécifique de phœnix qui désigne la couleur pourpre (la teinture phénicienne obtenue à partir des mollusques) mais aussi l'oiseau mythique qui renaît de ses cendres -d'où l’appellation non anodine de "phoeniceus"- car ces arbustes sont aussi pyrophytes.



Certains arbres comme les Ravinala, les eucalyptus, les callistemons sont pyrophites, c'est-à-dire qu'ils résistent particulièrement au feu. La nature est bien faite : par cette faculté, ces plantes peuvent s'adapter et survivre aux incendies de brousse. Certaines espèces profitent même de ce fléau pour se régénérer : des fruits fermés depuis des années s'ouvrent et laissent tomber des graines sur le sol calciné et trouvent ainsi germination dans cet environnement.


En milieu naturel, le callistemon peut atteindre 10 mètres, la brillance de ses fleurs n'a d'égal que celle de la Rose de porcelaine.




Tout ce qui est fort en nous, tout ce qui est durable même, est le don d'un instant... 
Gaston Bachelard








Publié par Ranjiva

Quelques traces

Photos prises dans l'île de Corfou [Grèce] en mai 2014