16 avril 2014

16 avril 2014

Petit survol de Tana et sa paisible campagne [Madagascar]


Jadis, Antananarivo, capitale de Madagascar, s'appelait Analamanga, la "forêt bleue". 
Elle a pris le nom d'Antananarivo de 1610 à 1895, puis celui de Tananarive jusqu'en 1960.


Après l'indépendance, elle a repris son nom malgache "Antananarivo", et finalement pour plus de commodité, elle est aujourd'hui appelée par ceux qui la côtoient "Tana".


A l'origine , le royaume de l'Imerina était bâtie sur 12 collines sacrées. Analamanga (la forêt bleue) était la plus haute colline. En 1610 le roi Andrianjaka fit protéger ce site par mille hommes, d'où l'origine du nom actuel de la capitale Antananarivo (la ville des mille). Il fit bâtir son palais à l'emplacement actuel du palais de la Reine, lieu sacré où résidaient Reines et Rois jusqu'à la dernière Reine Ranavalona III (1861-1917) qui fut souveraine malgache de 1883 à 1897, avant d’être exilée à la Réunion en 1897, puis en Algérie 2 ans plus tard (elle mourut à Alger le 23 mai 1917).


Il suffit d'une dizaine de kilomètres d'éloignement de la capitale pour être plongé dans la paisible campagne malgache. Le temps semble couler à petite goutte, reflétant bien la devise malgache de "mora-mora", tout doucement...


Des rivières, des rizières, des zébus... tout semble être là, disposé avec harmonie, dans une atmosphère "hors du temps"...


A Madagascar comme dans la Grèce antique et partout ailleurs, les mythes des "filles des eaux" existent aussi : Ranoro, la fille du Seigneur du Sel est la plus connue. Séduite par un jeune homme qui a su la conquérir par patience, cette légende rappelle celle de Thétis qui se métamorphosa sans cesse pour échapper à Pélée. Ranoro, fille des eaux, fit promettre à son futur élu de ne jamais prononcer le mot sel devant elle. Un jour de colère le mot "interdit" fut prononcé par le mari : Ranoro courut alors dans la rivière sans même embrasser ses enfants. Elle revint ainsi vivre auprès des siens, mais apparut souvent en songe à ses enfants.


L'endroit où l'ondine s'est jetée dans la rivière Mamba est devenu sacré. Sa maison de pierre se trouve au village d'Andranoro, à quelques kilomètres de la capitale d'Antananarivo. Et on voue encore de nos jours le culte de la naïade.


Je fais la magique étude
du bonheur que nul n'élude...
Arthur Rimbaud -Illuminations





Publié par Ranjiva

Quelques traces