27 janvier 2014

27 janvier 2014

Hélios couchant en poésie et Interlude musical


Le coucher de soleil reste un spectacle "hors du temps", un spectacle merveilleux qui nous fascinera toujours.


Qu'il soit à quelques pas de chez soi ou bien à mille lieux comme dans ces contrées lointaines, quand Hélios se couche, et comme pour mieux nous consoler de son éphémère disparition et pour mieux accueillir la belle Séléné, le ciel se pare de sa plus belle robe couleur "d'argent et d'or"...


Qu'ils viennent du bout du monde
Les soleils couchants
Revêtent les champs
Les canaux, la ville entière
d’hyacinthe et d'or
Baudelaire (les fleurs du mal)


L'azur phosphorescent de la mer des Tropiques
Enchantait leur sommeil d'un mirage doré
José Maria de Héredia (Les trophées)


Le monde s'endort
Dans une lumière chaude.
Là, tout n'est qu'ordre et beauté
Luxe, calme et volupté
 Baudelaire (les fleurs du mal) 

Juste pour le plaisir d'écouter "Runaway" et juste pour le plaisir de revoir... le Ciel, le Soleil et... l'Océan Indien. 


video

- Bienheureux celui-là qui peut avec amour
Saluer son coucher plus glorieux qu'un rêve !
Baudelaire (Coucher romantique) 







Publié par Ranjiva

Quelques traces


*Photos prises à Madagascar (août 2013)

Suite : Interlude musical