12 juin 2007

12 juin 2007

Extraits de poèmes de Réné Char (1907-1988)



Tu as bien fait de partir Arthur Rimbaud


Si les volcans changent peu de place, leur lave parcourt le grand vide du monde et lui apporte des vertus qui chantent dans ses plaies.Tu as bien fait de partir, Arthur Rimbaud! Nous sommes quelques-uns à croire sans preuve le bonheur possible avec toi.


Le visage nuptial

L'eau est lourde à un jour de la source.
La parcelle vermeille franchit ses lentes branches à ton front, dimension rassurée.
Et moi semblable à toi, avec la paille en fleur au bord du ciel criant ton nom, j'abats les vestiges, atteint, sain de clarté.


Les termes épars
Si tu cries, le monde se tait : il s'éloigne avec ton propre monde.
Donne toujours plus que tu ne peux reprendre. Et oublie. Telle est la voie sacrée.
Qui convertit l'aiguillon en fleur arrondit l'éclair.
La foudre n'a qu'une maison, elle a plusieurs sentiers.
Maison qui s'exhausse, sentiers sans miettes.
Petite pluie réjouit le feuillage et passe sans se nommer.
Nous pourrions être des chiens commandés par des serpents, ou taire ce que nous sommes.

Quand se déclare la débâcle. Et qu'un vieil aigle sans pouvoir voit revenir son assurance, Le bonheur s'élance à son tour, à flanc d'abîme les rattrape.

La Sorgue
Rivière des égards au songe, rivière qui rouille le fer,
où les étoiles ont cette ombre qu'elles refusent à la mer.
Rivière des pouvoirs transmis et du cri embouquant les eaux,
de l'ouragan qui mord la vigne et annonce le vin nouveau.
Rivière au cœur jamais détruit dans ce monde fou de prison,
garde nous violent et ami des abeilles de l'horizon.


Les inventeurs


Chasseur rival, tu n'as rien appris, Toi qui sans hâte me dépasses. Dans la mort que je contredis.

Le marteau sans maître

Si tu veux rire,
Offre ta soumission,
Jamais tes armes.
Tu as été créé pour des moments peu communs.
Modifie-toi, disparais sans regret
Au gré de la rigueur suave.
Quartier suivant quartier la liquidation du monde se poursuit
Sans interruption,
Sans égarement.

* Photo prise au Maroc (La Vallée de l'Ourika)


* Suite Extraits de divers poèmes