7 septembre 2016

7 septembre 2016

En balade, côté océan, de Piriac-sur-Mer vers Guérande ville d'Art et d'Histoire... [Loire-Atlantique]


Petite station balnéaire de caractère, avec son port de plaisance moderne, Piriac-sur-Mer est l'un des endroits de la presqu'île de Guérande qui vaut vraiment le détour...


Avec ses ruelles étroites, ses maisons aux volets bleus élégamment fleuries, typiques de la région, Piriac-sur-Mer incite à la flânerie...
Labellisée "petite cité de caractère", ce n'est pas étonnant qu'elle a séduit au 19 ème siècle des célèbres écrivains, tels que Flaubert [1821- 1880 ] Zola [ 1840-1902] Balzac [1799-1850] Chateaubriand etc..


Alphonse Daudet [1840-1897] dirait lors de son séjour en 1874 "qu'on ne peut vraiment rien trouver de plus délicieux, de plus retiré que ce petit village perdu au milieu des rochers, intéressant par son double côté marin et pastoral". 
Avec ses 11 km de côtes où rochers et plages de sables fins s'alternent, Piriac-sur-Mer étonne par son côté, certes touristique, mais restant néanmoins un petit village de caractère plein de charme...


A 5 km de Piriac-sur-Mer se trouve Turballe, une autre petite station balnéaire, qui constitue un point de départ vers les îles avoisinantes [Belle-île en mer etc..]


Turballe possède une longue plage de 5 km et doit aussi sa renommée à la pêche aux sardines et anchois...


Petit aparté : la Loire Atlantique, administrativement rattachée au Pays de la Loire, est bretonne géographiquement mais aussi historiquement ; Anne de Bretagne [1477-1516], duchesse de Bretagne, fut à l'origine de l'union de duché de Bretagne au royaume de France [1491] , elle naquit à Nantes qui faisait partie de la région de la Bretagne jusqu'en 1941. Tout comme dans le Périgord, où certains habitants ont du mal à l’appellation Dordogne , dans certaines villes de la Loire Atlantique c'est l’appellation "Bretagne" qui prime au lieu de Pays de La Loire...


Guérande -ville d'Art et d'Histoire- depuis 2004, se trouve à 11 km de Piriac-sur-Mer ; elle doit sa renommée à sa cité médiévale et ses marais salants. C'est l'une des rares villes françaises à avoir conservé dans l'état ses remparts du 14 ème siècle [1,300 km, six tours et quatre portes]


"Magnifique joyau de la féodalité, fièrement posé pour commander les relais de la mer et les dunes, une ville à part " dirait Balzac. Guérande au Moyen âge est la ville principale d'un domaine des ducs de Bretagne. Sa position stratégique au sommet d'un coteau lui a permis d'assurer la surveillance de l’Océan et la protection des marais salants.


Le nom de Guérande est indissociable du sel, car c'est grâce à cette denrée que la ville connut son âge d'or à la fin du Moyen âge. De ses origines bretonnes, elle a gardé le nom Gwenrann "le pays blanc" en référence aux marais salants...


Il semble que ce soit le ciel qui ait le dernier mot.
Mais il le prononce à voix si basse que nul ne l’entend jamais.
René Char [La parole en archipel]









Publié par Ranjiva

Quelques traces


* Photos prises en août 2016