23 septembre 2013

23 septembre 2013

Des rivières et des pittoresques bacs vers le Sud-Est [Madagascar]


Atteindre Fort-Dauphin par la côte Est vaut largement le détour, ne serait-ce que par les multiples traversées en bac, pittoresques et insolites. Au-delà de chaque étape, de grandioses découvertes de paysages sauvages à perte de vue...


Dix rivières ou bras de mer à traverser allant d’un quart-d’heure à une heure chacun, dix bacs aussi insolites et pittoresques les uns que les autres, quelques-uns à moteur, d'autres à manivelle, ou encore tirés par des cordages.


Les barges peuvent embarquer deux véhicules. Chaque traversée réserve des surprises, non seulement par la beauté des lieux mais aussi par les caprices inattendues des bacs et des conditions climatiques. Des rivières à traverser peuvent se trouver à l’embouchure de la mer et subissent les vagues de cette dernière. Il faut attendre que l’Océan se calme et que le vent fléchit pour atteindre l’autre rive.


A partir de Vaingaindrano, petite ville enclavée traversée par la rivière Mananara et dont l’embouchure s’y trouve tout près, des pistes et des rivières et des bras de mer pour atteindre Fort-Dauphin feront partie du reste du voyage. Fort-Dauphin, une ville côtière entre mer et montagne se trouve à environ 200km de Vaingandrano, il faudra environ deux jours pour l’atteindre..


Des hautes-terres vers le Sud Est, on rencontre plusieurs types de routes : des routes goudronnées en bon état, des routes jadis bitumées et de pistes de rocaille et de latérite, impraticables pendant la saison des pluies. Pratiquer ces routes pourraient faire penser à une ascension des montagnes, où on est récompensé à la fin par la vue qu’on a au sommet.


Au-delà des pistes, au-delà des aléas des bacs : des magnifiques rivières nous ouvrent ses bras, des piroguiers voguant tranquillement, des endroits isolés magnifiques, des villages accueillants hors du temps, des bush épineux, des paysages désertiques et montagneux, le plaisir de chaque étape est renouvelé, un immense plaisir ...


Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par delà le soleil, par delà les éthers,
Par delà les confins des sphères étoilées.
Baudelaire (Elévation)



Publié par Ranjiva

Quelques traces

*Suite Madagascar  Variations de couleurs...