23 août 2011

23 août 2011

L'île de Patmos et le mont Kastelli


Avec ses 34km2 Patmos est une petite île par rapport à l'île de Rhodes qui a une superficie d'environ 1400km2. Cependant c'est l'une des îles la plus connue et la plus visitée des îles du dodécanèse. On la surnomme la "Jérusalem" de la mer Egée.



En arrivant sur l'île de Patmos, de loin on voit le monastère de Saint-Jean en haut du mont Kastelli, qui surplombe l'île. Il a été construit au 11ème siècle en mémoire de l'apôtre Saint-Jean qui y fut exilé en 95.
Les Romains utilisaient l'île comme un lieu d'exil. L'apôtre Saint-Jean surnommé l'aigle de Patmos y fut exilé de 95 en 97 et c'est dans cette île que l'apôtre Jean a eu la révélation des écrits de l'Apocalypse (dernier livre de la bible).


La Grotte de l'âpôtre se trouve à 2km du monastère byzantin qui lui est dédié.
L'île de Patmos est proclamée "île sacrée" par le parlement grec en 1981.
Patmos était une île oubliée, presque abandonnée après le 6ème siècle et c'est après la construction du monastère qu'elle fut de nouveau reconnue.
Le monastère fortifié est classé patrimoine de l'humanité par l'Unesco en 1999.



Patmos est une île montagneuse et rocailleuse avec des magnifiques baies.
Du mont Kastelli on a une superbe vue sur le port de Skala, le port principal de l'île où des bateaux de croisières et des petits bateaux à voile se côtoient.
On a aussi une superbe vue des îles aux alentours, notamment l'île de Samos, île natale du mathématicien et philosophe grec Pythagore (580-495 avant Jésus Christ) et du philosophe grec Epicure (342-270)




L'île de Patmos est l'une des plus belles îles du dodécanèse par son histoire, ses légendes, ses mythes sans oublier ses magnifiques baies, ses plages et ses petites maisons blanches construites selon la tradition locale, toujours chaulées en blanc.
[Il est vrai peut-être que les mots nous cachent davantage les choses invisibles qu'ils ne nous révèlent les visibles.] Albert Camus


* Suite la Baie de Saint Paul (Lindos)





Publié par Ranjiva