20 décembre 2010

20 décembre 2010

La couleur Bleue et les Peintres



La couleur bleue fascine beaucoup les peintres.
Picasso (1881-1973) a eu sa période bleue (1901-1904 ) : c'était sa première période personnelle.
Pour Kandinsky peintre russe (1866-1944), le bleu profond attire l'homme vers l'infini, il éveille en lui le désir de pureté et une soif de surnaturel. En glissant vers le noir, il se colore d'une tristesse qui dépasse l'humain.
Le bleu de Matisse est célèbre. Matisse artiste peintre et sculpteur français (1869-1954) considère le bleu comme la couleur du volume et de la distance.

Le bleu de Miró, peintre et sculpteur catalan (1893-1983) peut étonner c'est juste un bleu pour féconder l'imagination, un bleu de rêve et de douceur.
Les peintres utilisent beaucoup la couleur bleue pour la gamme de tons qui s'y trouve qui va du bleu ciel au bleu marine en passant par le bleu roi et le bleu pétrole. Toute une nuance de palette y passe pourtant la couleur bleue a été ignorée pendant longtemps.
Dans l'antiquité seuls le blanc, le noir et le rouge ont été présents, on ne trouve guère la présence de la couleur bleue que dans l'Egypte pharaonique. La couleur bleue était censée porter bonheur dans l'eau-delà d'où ces couleurs bleues magnifiques qu'on trouvait sur les sarcophages.
La couleur bleue était ignorée, ce n'est qu'aux 12ème et 13ème siècle qu'on va réhabiliter et promouvoir le bleu. 
Et au16ème siècle, le bleu, couleur féminine durant le moyen âge devint une couleur masculine.
Le bleu a supplanté le rouge aux alentours du 18ème siècle. Il devient la couleur préférée des Européens.
Etrange revirement pour une couleur longtemps considérée comme la couleur des barbares qui est devenue une couleur divine au 12ème siècle.

A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles, je dirai quelque jour vos naissances latentes. Arthur Rimbaud (Voyelles)

* Suite les Bleu(s) de Miró

*Photo prise en janvier 2010