16 juillet 2010

16 juillet 2010

Le jardin japonais d'Albert Kahn


A son retour de son premier voyage du Japon en 1897, Albert Kahn crée son village japonais pour retrouver l'atmosphère qu'il a connu au Japon, une atmosphère de paix qui lui était familière.
Il a déclaré lors d'un des ses interviews : "Ma nature a de grandes affinités avec la sensibilité des japonais et j’apprécie tellement le calme et la douceur de leur façon de vivre. C’est peut-être aussi pour retrouver cette atmosphère qui m’est si familière que j’ai voulu vivre parmi les fleurs et les arbres du Japon" (Interview pour la revue France-Japon : 15 août 1938)
Dans un réel souci d'authenticité, il engage des artistes japonais et fait même importer des végétaux et quelques collections de Bonsaï du Japon.
La seconde partie du jardin est mise en travaux durant l’hiver 1908-1909, au moment où Albert Kahn visite le Japon, lors d’un voyage autour du monde. Là, il a pu encore apprécier toutes les subtilités des jardins japonais.

25 ans ont été nécessaires pour réaliser ce jardin pour illustrer la pensée d'Albert Kahn pour un monde harmonieux.
Un jeu de plein et de vide sculpte l'espace tout ou au long de cette balade de sérénité.

L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, tu as à le permettre. Antoine de Saint-Exupéry


* Suite Etang japonais au jardin d'Albert Kahn..