16 juillet 2010

16 juillet 2010

Etang japonais aux jardins d'Albert Kahn


Grâce au rachat par le département de la Seine en 1936 puis aux restaurations engagées par le département des Hauts-de-Seine à partir de 1988, ce qu'a imaginé Albert Kahn se laisse deviner aujourd'hui : un univers où l'harmonie est souveraine.
En 1989, le département des Hauts-de-Seine a souhaité rendre hommage à la vie et à l’œuvre d’Albert Kahn par la création d’une œuvre paysagère contemporaine.

Ce jardin japonais, conçu par le paysagiste Fumiaki Takanno, est une métaphore de la vie d’Albert Kahn.
Un nouveau jardin japonais a été implanté à la place de celui qu’Albert Kahn avait créé en 1908-1909. De l’ancien jardin imaginé par Albert Kahn excepté le grand cèdre de l’Himalaya et le hêtre pleureur sur le petit îlot, le pont rouge, ainsi qu’un portique en bois donnant sur le verger plus rien ne subsistait.
Cette création contemporaine rend hommage à la vie et à l'œuvre d’Albert Kahn, en souvenir des liens étroits qu’il entretenait avec le Japon. L’eau est l’élément dominant.
Le parcours de l'eau élément central de cette composition rend hommage à la vie et à l'œuvre d'Albert Kahn.
Ce jardin est un véritable havre de paix.
Connaître, ce n'est point démonter, ni expliquer. C'est accéder à la vision. Antoine de Saint-Exupéry


* Suite Erable du Japon au Jardin...