3 février 2010

3 février 2010

Gondoles à Venise


La gondole, ce bateau allongé et étroit de 11,50m de long et 1,40m de large qui glisse sur l'eau en formant de zigzag que le gondolier rectifie constamment pour maintenir la direction a fait son apparition vers 1094.
Au 17ème siècle on comptait 10000 gondoles, il en reste environ 500 aujourd'hui.
La couleur noire de la gondole fut imposée dans les années 1630 pour limiter la somptuosité des ornements de décorations que les nobles et les riches pouvaient y faire sur leur gondole.
Beaucoup de personnages célèbres (Lord Byron, Claude Monet, Goethe, Chateaubriand etc.... ) ont séjourné à Venise et "que voguer en gondoles pour eux aident l'esprit à cristalliser la ville, c'est libérer leur âme de leurs soucis quotidiens".
C'est Byron qui a fait de Venise un lieu de pèlerinage pour les romantiques, il a écrit de nombreuses poésies sur Venise.
La place d’honneur parmi tous les romantiques lui revient parce qu'il a été le premier à avoir reconnu que Venise était le lieu le plus favorable à la libre et totale expansion de l'individu. George Sand et Musset y ont séjourné.
Le lent mouvement de la gondole, le flottement de la rame sur l'eau, les appels des gondoliers, la beauté des architectures qu'on admire le long du canal emplissent en effet l'esprit de sérénité. L'image de Venise est associée aux gondoles

Tout est plus simple qu'on ne peut l'imaginer et en même temps plus enchevêtré qu'on ne saurait le concevoir. Gaston Bachelard


* Suite le Grand Canal