3 février 2010

3 février 2010

Le grand Canal


Venise est une ville unique au monde. Elle survit contre toute attente, malgré les inondations auxquelles elle est soumise chaque hiver.
Venise est menacée, l'acqua Alta ou hautes eaux figurent parmi les phénomènes qui menacent lentement la ville, non seulement par les dégâts immédiats qu'elles provoquent mais surtout par la corrosion que subissent les structures des bâtiments.

Les extraordinaires richesses monumentales de Venise paraissent aujourd'hui menacées : les inondations sont de plus en plus fréquentes à cause de la marée provoquée par la montée de la mer.
L'abaissement progressif du sol dû aux constructions lourdes des édifices sur des pilotis de bois, le détournement des fleuves, la traversée de lagune par des navires de tonnages et le remplacement progressif des gondoles au sillage discret par des vaporatti à moteur qui sont plus rapides mais qui provoquent une agitation perpétuelle à la surface de l'eau accèlerent encore plus ce menace.
Le grand problème auquel les vénitiens se sont toujours heurtés et auquel ils continuent de se heurter est celui de maintenir le parfait équilibre de l'eau de la lagune.

J'étais dans Venise, sur le Pont des Soupirs,
un palais d'un coté et une prison de l'autre ;
j'en voyais les monuments s'élever du
sein des vagues, comme par la baguette d'un enchanteur.
Lord Byron (j'étais dans Venise...)



* Venise Ville culturelle