17 décembre 2009

17 décembre 2009

La rose Tudor


Plus que d'autres fleurs, la rose a été prise comme emblème.
Le casque d'Hector selon Homère était orné de roses ainsi que le bouclier d'Achille.

Mais c'est en Angleterre que la rose connut sa plus grande renommée.
En 1455, au sortir de la guerre de cent ans, un conflit entre deux nobles anglais : York et Lancaster dégénéra en une guerre de trente ans : "la guerre des deux roses".

Pour symboliser leur opposition, les gens de Lancaster portaient comme insigne des roses rouges et ceux de York des roses blanches.
La guerre sanglante prit fin en 1485 avec l'union d'Henri VII de Lancaster et d'Elysabeth d'York qui fondèrent ainsi la dynastie Tudor.
La rose rouge et blanche ou encore Tudor devint l'emblème de la maison royale d'Angleterre.
La rose devint alors un insigne royale.


Il semble que le souvenir soit esthétique par lui-même et qu'un objet soit beau principalement parce qu'il en rappelle un autre. Le culte universel est culte du passé. Alain

* Suite la rose des poètes