17 décembre 2009

17 décembre 2009

La rose : fleur des poètes


Jadis, on s'en servait de la rose comme plantes médicinales.
Et comment cette fleur bardée d'épines a-t-elle pu devenir une fleur mythique alors qu'elle est moins décorative que le Lys ou l'iris ?
La brièveté de sa floraison, le contraste entre la fragilité des fleurs et l'agressivité des épines inspirant les poètes comme Rainer Maria Rilke, entre autres et des philosophes, en ont fait de cette fleur une fleur mythique.
Ronsard en fait le symbole du temps qui passe.

La rose et le rosier sont tellement présents dans notre société qu'on a presque oublié leur origine, fleurs des dieux autrefois, les roses sont cultivées en Chine et en Perse depuis 5 000 ans.
Au 18ème siècle elle devient la reine des fleurs, le symbole de retour à la nature.
La rose fait toujours rêver, les paris techniques qu'elle suscite pour obtenir des diverses variétés sont multiples : des roses doubles, des fleurs d'un rouge soutenu, d'un jaune franc.
Toutes les couleurs ont été inventées pour cette fleur mythique.

Rose toute ardente et pourtant claire
que l'on devrait nommer reliquaire
de Sainte Rose. Rose qui distribue cette troublante odeur
Rose jamais tentée, déconcertante de son interne paix
Rainer Maria Rilke

* Suite la rose de Saint Exupéry