27 juin 2011

27 juin 2011

Rhodes l'île chevaleresque


L'île de Rhodes se trouve au Sud-Est de la mer Egée au carrefour de l'orient et de l'occident.
Elle ne se trouve qu'à 18 km des côtes turques.
C'est l'île la plus orientale et la plus connue du Dodécanèse.

Dodécanèse signifie 12 îles mais en réalité les îles de Dodécanèse habitées sont au nombre de 14. Ce paradoxe vient du fait que durant la conquête turque des îles grecques au 16ème siècle, l'île de Rhodes, défendue par les chevaliers de Saint-Jean, résistait à Soliman le magnifique.
L'île de Rhodes et l'île de Kos (3ème plus grande île du Dodécanèse et seconde île la plus visitée après Rhodes) en furent écartées et les habitants perdirent les privilèges qu'ils avaient sous la domination romaine et byzantine.
Les chevaliers de Saint-Jean débarquèrent à Rhodes en 1309. Ils ont construit la ville médiévale et ont ceint la ville des murailles impressionnantes pour la protéger d'éventuelles invasions.
Ils y restèrent sur l'île jusqu'en 1522.

Rhodes a connu un bel essor sous la période des chevaliers, des nombreux bâtiments datent de cette époque et on appelle souvent Rhodes l'île des chevaliers.
Après l'invasion turque en 1522, les chevaliers de Saint-Jean s'exilèrent à
Malte.
L'île de Rhodes est une île cosmopolite façonnée par différentes occupations : romaine, byzantine, vénitienne, ottomane puis italienne en 1922 avant d'être rattachée à la Grèce en 1947.
Je rêve d'un pays festonné, bienveillant, irrité soudain par les travaux des sages en même temps qu'ému par le zèle de quelques dieux. René char (Feuillets d'hypnos).


* Suite Rhodes et ses remparts