4 septembre 2017

4 septembre 2017

Revoir l'étang des nymphéas... [Jardin de Monet] [Giverny - Normandie]


Retourner à Giverny, juste pour revoir le bassin aux nymphéas, et voir refleurir ces nénuphars chers à Claude Monet ... quel ravissement !


A chaque saison, ce jardin de Monet a son charme, il n'est jamais tout à fait le même ni tout à fait un autre .... D'emblée on sait qu'on est dans le jardin de Monet.


A chaque saison, ses fleurs... palette impressionnante d'iris au printemps, des fleurs qui durent en automne, et en été une touche de couleurs plus chaude apparaît...


Mais le plus impressionnant en été ce sont les nymphéas de toutes les couleurs, qui tapissent le bassin...


Cet étang aux nymphéas qui semble en désordre permanent nécessite un entretien quotidien ; un jardinier s'y attelle tous les matins pour élaguer, enlever les feuilles mortes, entretenir les nymphéas et faire en sorte qu'on puisse admirer les reflets des nuages sur l'eau. Le peintre était fasciné par ces reflets et faisait déjà en sorte que le bassin soit aménagé par un jardinier... Et on le comprend...


Le peintre restait pendant des heures pour admirer ses nymphéas... En 1897 commença l'obsession de Monet pour ses fleurs majestueuses...


C'est à partir d'une barque, pour mieux s'immerger dans l'espace qu'il voulait décrire, qu'il peignait les nymphéas et les reflets dans l'eau.


30 ans ont passé entre les premières séries de nymphéas et l'installation des grands panneaux de tableaux de nymphéas au musée de l'Orangerie en 1927.


Tout est harmonie dans ce jardin de Monet... Une vraie symphonie de couleurs qui donne envie de revenir à chaque saison.


Je cours après une tranche de couleur... Claude Monet










Publié par Ranjiva

Quelques traces


*Photos prises en juillet 2017