17 juillet 2017

17 juillet 2017

Quelques chefs-d’œuvre de Budapest : ses ponts suspendus...


Certains ponts suspendus peuvent être de véritables chefs-d’œuvre comme le Golden Gate Bridge à San Francisco, le pont du 25 Avril à Lisbonne ou le Tower Bridge à Londres. Le pont des Chaînes à Budapest l'est tout autant.


Gardé par deux lions à chaque entrée, il fut le premier pont à relier les deux villes Buda et Pest en 1849. Détruit pendant la seconde guerre mondiale, il fut reconstruit à l'identique en 1949.


Magnifique pont suspendu qui ne demande qu'à être traversé, de jour et de nuit pour son magnifique panorama illuminé. Un des symboles de Budapest, tout à fait mérité, immortalisé en carte postale...


Lors de la balade le long de rives du Danube à Budapest, on est charmé par ses ponts, aussi différents les uns et les autres...
Tout de blanc vêtu, épuré, moderne, ce joli pont suspendu fut reconstruit en 1964 à la place de l'ancien inauguré en 1903, en utilisant toutefois les piliers détruits lors de la seconde guerre mondiale. Il porte le nom d'Elisabeth [plus connue sous le nom de Sissi].


Elisabeth de Wittelsbach  [1837-1898], plus connue sous le diminutif de Sissi, a toujours été fascinée par la Hongrie et déclara [J'aime la Hongrie, elle est devenue durant les années 1870 ma seconde patrie, j'ai adopté sa langue, et l'ai faite mienne plus encore que ma langue maternelle]. 
Elisabeth fut adulée par le peuple Hongrois au point d'être qualifiée de femme-ange par le comte Istvan Széchenyi qui eut l'idée du premier pont reliant Buda à Pest  [Le pont des Chaînes ou pont Széchenyi].
Elisabeth [Erzsébet] devint le 8 juin 1867 reine de la Hongrie.  
Se surnomma elle-même "mouette des mers"; cette femme tatouée à l'épaule [une ancre marine] pour symboliser son amour de la mer, image bien loin de celle du film de Marischka, fut une reine très populaire en Hongrie où elle se sentait chez elle plus qu'à Vienne ; mais elle ne resta jamais longtemps au même endroit, voyageuse impénitente, elle avait pour passions la poésie et la Grèce antique, en particulier Achille.


Les rives de Danube [patrimoine mondial de l’Unesco en 1987] incluent quatre ponts : le pont Marguerite [Le Margit híd], le pont des Chaînes [Széchenyi-Lánchíd], le pont Elisabeth [Erzsébet híd] et le pont de la Liberté [Szabadság hid].


Aussi original que le pont des Chaînes, avec sa structure métallique tout de vert vêtu et ses quatre tourelles ornées d'aigle mythique, le pont de la Liberté construit en 1899 fut inauguré par le roi François Joseph [1830-1916]. Il porta son nom jusqu'en 1946, date de sa reconstruction.


Le pont Marguerite, bien reconnaissable de loin, en jaune fut le 2ème pont construit à Budapest entre 1872 et 1876. A ce pont, une passerelle fut rajoutée pour rejoindre l'île Marguerite. Une petite île qui mérite bien le détour...


Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts
Isaac Newton









Publié par Ranjiva

Quelques traces