15 juin 2016

15 juin 2016

Balades picturales dans des musées d'art Moderne [Paris-Beaubourg] - [New-York-MoMA)]


Paris est une fête dirait Hemingway... Effectivement à chacun de ses recoins, le long de la Seine, Paris nous montre ses jolis apparats. Les endroits à visiter ne manquent pas mais un détour au musée national d'Art moderne au Centre culturel Pompidou [Centre Beaubourg] complète agréablement la balade intra-muros...


En passant par Paul Klee, Ferdinand Léger, Yves Klein, Matisse, on ne compte plus les magnifiques œuvres à voir dans ce musée d'art moderne...


Paul Klee (1879-1940), peintre allemand et musicien comme son ami Kandinsky, pensait qu'un artiste ne peut prévoir son œuvre... "l'Art ne reproduit pas le visible, il rend visible". Klee était un mystique comme Kandinsky : il cherchait à atteindre, derrière le voile des apparences, une unité bien à a lui, cette "divine folie" comme pourrait le qualifier des membres du courant Surréaliste...
Comme Matisse, Miró, et tant d'autres peintres le bleu le fascine, ce bleu incandescent dont il dira "Point n'est besoin de chercher à la saisir, elle me possède, je le sais, voila le sens du moment heureux,  la couleur et moi nous sommes un : je suis peintre".


New-York, ville fascinante nous tend aussi ses bras avec son musée "clé", le MoMA, pour admirer encore plus ces peintres et leurs créations fantastiques qui ont laissé libre cours à l'Imagination....


Ce musée d'Art moderne possède une collection impressionnante d’œuvres de grands peintres, notamment de Van Gogh, Matisse, Picasso, De Chirico, Rothko, Léger, Mondrian etc.. et de tant d'autres encore...


Créé en 1929, ce musée est une institution pour les amateurs d'art. Il étend ses œuvres sur 4 étages et c'est au 3ème et 4ème étage que les grandes œuvres connues sont rassemblées, parmi elles, les Demoiselles d'Avignon de Picasso, La nuit étoilée de Van Gogh et La danse de Matisse, tableau captivant : il nous incite à la danse et nous rappelle la citation de Kundera dans son roman "le livre du rire et de l'oubli": "Danser dans une ronde est magique, la ronde nous parle depuis les profondeurs millénaires de la mémoire".


La nuit étoilé de Vincent Van Gogh est tout simplement magique. Dans sa lettre à son frère théo, le peintre évoquait que souvent la nuit est encore plus richement colorée que le jour...


Au dedans de moi ondule, certainement, une mer, parce que je suis sensible.
L'irrémédiable, c'est de ressentir de telle sorte qu'à toutes les extrémités règne la tempête
et nulle part un maître qui commande au chaos"
Paul Klee










Publié par Ranjiva

Quelques traces


*Photos prises au Centre Georges-Pompidou [Paris] en Mars 2016
*Photos prises au Museum of Modern Art [New-York] en avril 2016