19 septembre 2014

19 septembre 2014

Sublime Tournesol, son origine et ses légendes


Connu dans le monde entier grâce à Vincent Gogh, le Tournesol, fleur solaire et antique, n'est pourtant pas dépourvu d'autres qualités que ses attraits esthétiques.



Originaire d'Amérique, cette fleur, introduite en Europe au début du 16ème siècle, fut déjà cultivée au Mexique environ 2600 ans avant J.C. Son nom botanique est Helianthus, en référence au dieu grec Hélios (soleil) et Anthos (fleur). Pour les Aztèques, le tournesol est une fleur sacrée : c'est la représentation de leur dieu soleil, leurs temples en furent ornées.


Cette fleur, tout comme le lotus est aussi comestible, car rien ne se perd dans le tournesol. De la graine au tige, en passant par la racine, tout sert...


Et cette fleur qui semble suivre le soleil a aussi sa légende comme les roses, les lys, les narcisses etc..
Il était une fois une jolie nymphe (Clythie) amoureuse du Dieu Soleil Hélios. Possessive, elle ne voulut pas partager son élu avec sa sœur (Leucothoé). Se plaignant de cette situation à son père, ce dernier décida d'enterrer vivante sa cadette. Le Dieu Solaire se sentant trahi, abandonna alors Clythie. L'indifférence que l'Astre manifesta à son égard ne fit qu'amplifier cet amour et la jolie nymphe passait ses journées à pleurer et à suivre continuellement du regard la course du char de son bien-aimé. Devant l'immense chagrin de sa fille, le père supplia le dieu solaire d'apaiser sa fille. Ce dernier la transforma ainsi en fleur "tournesol". Une autre version prétendit qu'à force d'être sur le rocher pour apercevoir Hélios, elle fut brunie par l'éclat de ses rayons, et fut changée alors en tournesol et c'est depuis lors que ces fleurs de soleil se tournent vers le Soleil.


Dans la mythologie grecque, les nymphes "amoureuses" sont souvent victimes de leur sort : de Clythie avec Hélios à Echo avec Narcisse (ce dernier ne répondant pas à son amour, Echo dépérit jusqu'à ne plus devenir qu'un son), en passant par Calypso qui se laissa mourir après le départ d'Ulysse. Pourtant tout s'équilibre dès que l'amour est partagé : les amours heureux des nymphes existent et durent même au-delà tel que celui d'Orphée et Eurydice, une dryade, nymphe des arbres (Orphée descendit même aux Enfers pour ramener son épouse bien-aimée qui avait marché sur un serpent), ou ceux de Poséidon et Amphitrite, ou de Nerée et Doris (qui eurent 5o filles dont Amphitrite et Thétis).


Et de ces légendes lointaines, revenons sur nos tournesols d'aujourd'hui, qu'on a l'habitude de voir de couleurs jaunes alors qu'elles peuvent être aussi bien, rouges, oranges que marrons.

Quand l'idéal se déplace, il faut bien qu'on s'oriente différemment. 
Le tournesol reste fidèle au Soleil.
Jean Rostand

Et de ces tournesols, un pas vers "Eurydice" Awful Sound (Oh Eurydice) - Arcade Fire


When you fly away
Will you hit the ground?
Your silence covers me
It's an awful sound
Awful Sound (Oh Eurydice) Arcade Fire





Publié par Ranjiva

Quelques traces