3 novembre 2010

3 novembre 2010

Briare et ses nuages


Souvent on rêve de ciel bleu et René Magritte y ajoute des gros nuages dans ses peintures qui sont placés par-ci et par là tels des gros oiseaux blancs.
Ce ciel bien qu'assombri par ces nuages semble encore plus harmonieux et laisse encore plus rêveur.
Ce ciel à Briare était parfait avec ses nuages déposés ça et là et fait penser aux cieux de Magritte. Il y a des concordances comme cela des fois, le pont Canal était tout près et ce sont les nuages qui ont happé le regard.
Un moment de pureté, de calme. On avait l'impression que tout s'arrête pour ne laisser planer que ces nuages.
[On veut toujours que l'imagination soit la faculté de former des images. Or elle est plutôt la faculté de déformer les images fournies par la perception, elle est surtout la faculté de nous libérer des images premières, de changer les images. S'il n'y a pas changement d'images, union inattendue des images, il n'y a pas imagination]. Gaston Bachelard

* Suite le ciel de Briare