15 août 2008

15 août 2008

Un Lys blanc

Heureux celui qui peut d’une aile vigoureuse
S’élancer vers les champs lumineux et sereins
Celui dont les pensées, comme des alouettes
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes

Charles Baudelaire (Extrait d'Elévation)